Home

Home
Cititi-ne pe FacebookUrmati-ne pe TwitterFeed RSS gratuit

Spacer

Zona Membri

Doar 1,23% il deosebeste genetic pe om de cimpanzeu. Ca la vot: cine cistiga e om, cine nu, maimuta


Bogdan Ghiu

Vineri, 04/05/2007 - 22:11
TextText mai micText mai mare
Adauga cu AddThis

Les chimpanzés, presque humains et parfois même plus intelligents
LEMONDE.FR

Cela va bien au-delà d'un visage expressif ou de quelques doigts préhensiles. Les primatologues trouvent de plus en plus de similitudes entre l'homme et le chimpanzé, que ce soit dans les attitudes ou dans les capacités. Et ce dernier nous dépasserait même dans certains domaines de la mémoire. Un récent article de John Noble Wilford dans le New York Times revient sur les dernières découvertes exposées par plus de trois cents scientifiques réunis fin mars au Lincoln Park Zoo de Chicago pour un congrès intitulé "L'esprit du chimpanzé".
Les ancêtres des chimpanzés sont issus de la lignée qui s'est séparée de la dernière branche qui a conduit aux hommes, il y a probablement quatre ou six millions d'années. Une étude récente montre que malgré de profondes différences entre les deux espèces, seuls 1,23 % de leurs gènes séparent l'Homo sapiens du Pan troglodytes, nom savant du chimpanzé.

DES ANIMAUX QUI ONT UNE CULTURE
"Il y a cinquante ans, quand nous ne savions pratiquement rien des chimpanzés, nous ne nous serions jamais doutés de la richesse et de la complexité de la culture des chimpanzés que nous avons découverte", explique Andrew Whiten, psychologue évolutif à l'université de Saint Andrews en Ecosse. Les perceptions ont commencé à changer dans les années 1960, grâce au travail réalisé en Afrique par une Anglaise, Jane Goodall. Au début, les experts remettaient en question ses articles sur des chimpanzés utilisant des outils et montrant un comportement social. Ils rejetaient surtout ses références à la "culture" des chimpanzés, cette dernière ne pouvant être qu'un attribut humain. "Jane a souffert au départ du rejet des concepts établis, confie Richard Wrangham, anthropologue à Harvard. Aujourd'hui, ce sont ceux qui disent que les chimpanzés n'ont ni émotion ni culture qui sont rejetés."
Ce consensus, qui n'existait pas il y a encore dix ans, a animé le congrès du Lincoln Park Zoo, où chacun était venu partager les connaissances accumulées sur les capacités cognitives de ces animaux. Un des intervenants, Frans De Waal, de l'Emory University aux Etats-Unis, a par exemple expliqué comment, en tant qu'animal social, le chimpanzé avait dû contraindre et adapter son comportement exactement comme les hommes. D'autres ont fait état d'études récentes relatives aux capacités du chimpanzé à fabriquer des ustensiles. Jill Pruetz, de l'Université de l'Iowa, a ainsi décrit 22 exemples de chimpanzés du Sénégal qui élaborent des lances de bois pour chasser des primates plus petits pour leur viande. Une équipe d'archéologues dirigés par l'Espagnol Julio Mercader, de l'université de Calgary, au Canada, a également révélé avoir trouvé en Côte d'Ivoire des pierres que les chimpanzés utilisaient il y a 4 300 ans pour ouvrir des fruits secs. Aujourd'hui, il est courant d'observer souvent les chimpanzés utiliser une pierre en guise de marteau.

UNE MEILLEURE MÉMOIRE IMMÉDIATE
A côté du travail d'observation des chimpanzés dans leur habitat naturel, des chercheurs ont mené des expériences en laboratoire pour révéler leur intelligence subjacente, ce que les scientifiques nomment leur "réserve cognitive". Pour tester leur mémoire immédiate, ils confrontent le singe à un interlocuteur inconnu : l'ordinateur. Les résultats obtenus par une équipe de l'université de Kyoto au Japon ont impressionné les scientifiques réunis à Chicago. Le primatologue Tetsuro Matsuzawa a présenté, en vidéo, le cas d'un jeune chimpanzé regardant sur un écran clignoter de façon aléatoire des chiffres de 1 à 9, chacun n'apparaissant pas plus d'une seconde, et laissant seulement, à sa place, un carré blanc. Le chimpanzé a d'abord commencé par appuyer au hasard sur les carrés blancs mais rapidement, il a fait réapparaître les chiffres en ordre ascendant : 1, 2, 3, etc.
L'expérience a été recommencée plusieurs fois avec les chiffres et les carrés à des places différentes. Le chimpanzé, récompensé chaque fois par de la nourriture, ne s'est pratiquement jamais trompé et se rappelait chaque fois où étaient apparus les chiffres. La vidéo montrait également un homme soumis à la même expérience : non seulement il ne la réussissait pas, mais il se souvenait rarement de plus d'un ou deux chiffres. "L'homme ne peut pas le faire, assure Tetsuro Matsuzawa. Les chimpanzés sont supérieurs à l'homme dans ce domaine." Pour le scientifique, les premiers hommes ont "perdu la mémoire immédiate et, en échange, ont appris la symbolisation, et le langage". "J'appelle cela la théorie de la compensation. Si vous avez une faculté particulière, par exemple, une meilleure mémoire immédiate, alors vous devez en perdre une autre."

L'IMPORTANCE DE L'APPRENTISSAGE SOCIAL
D'autres chercheurs ont montré, par des tests avec des miroirs, que comme chez le dauphin et sans doute chez l'éléphant, il existait une conscience de soi chez le chimpanzé. Des scientifiques ont également montré que lorsqu'une clôture les sépare de leur nourriture, les chimpanzés, pourtant souvent rivaux, savent aussi coopérer les uns avec les autres pour arriver à leurs fins.
Pour l'anthropologue Richard Wrangham, le défi réside maintenant dans le fait de savoir jusqu'à quel point le comportement et "l'excédent de capacité cognitive" observé chez les sujets en captivité se retrouvent à l'état naturel. La réponse semble varier d'une communauté de chimpanzés à l'autre. Selon les scientifiques, cela démontre le rôle de l'apprentissage social – acquérir des compétences par imitation – et les réponses différentes apportées, selon les contextes, dans des cultures indépendantes.
Selon les chercheurs, les recherches sur les chimpanzés dépassent le seul intérêt des primatologues. Leur comportement et leur intelligence pourraient permettre de comprendre les capacités des premiers ancêtres de l'homme.

Le Monde.fr


Spacer Spacer